1-Lectures du mois

Le vide est l’ultime réalité

par oeuvre-spirale.com

Dans un monde rempli à ras bord, le vide ne peut avoir de place. Pourtant derrière le tumulte assourdissant de cette réalité atrophiée existe toujours le silence qui règne en maitre car en définitive, tout sort sans cesse de lui. Réciproquement le vide est l’origine de toutes les réalités et s’y ouvrir permet de nous câbler au flux essentiel de notre vie.

Comme on nous a appris à nous remplir sans cesse, il n’y a pas de place pour la réalité du vide. Cette réalité-là, c’est à nous de la redécouvrir pour la laisser éclore à l’intérieur de soi et s’ouvrir ainsi au flux essentiel de notre vie. Hélas comme nous ne connaissons que le plein de notre être, nous ne pouvons pas lui donner assez de place pour pouvoir en faire l’expérience.

Ce n’est pas quelque chose à aller chercher ou même à trouver puisque cette réalité est là sans cesse mais comme nous sommes remplis de tout et n’importe quoi, nous ne pouvons simplement pas nous y ouvrir car ce trop-plein interfère avec elle. Toute cette interférence nous bloque ainsi l’expérience de ce qui est essentiel à notre vie.

Toute la problématique est dans ce trop-plein. C’est ce trop-plein qu’il faut comprendre car sans cela, ce trop-plein restera le bouchon qui nous bloquera à jamais l’expérience de la réalité du vide. Ce trop-plein fausse notre expérience de la réalité car il surajoute un prisme déformant, nous montrant ce qui est inutile et futile comme quelque chose d’important.

Tant que ce processus de trop-plein nous remplira à ras bord nous serons comme embourbés dans toute l’étendue de notre incompréhension. Seule l’expérience du vide peut venir nous éclairer d’un nouveau sens tout ce trop-plein qui nous assiège sans cesse. C’est tout un renversement ici, qu’il faut trouver car seul le vide en nous à la grille de lecture adéquat pour transcender tout ce flux insensé.

Tout ce flux de pensées nous piège sans cesse dans ces filets, afin de nous attraper à travers toute notre focalisation. Plus nous focalisons sur elles et plus elles nous remplissent à ras bord pour que jamais nous puissions nous ouvrir à la réalité du vide. 

Le vide ne fait partie du plan mental, il ne peut y avoir de place pour son expérience car quand on s’y ouvre, on sort obligatoirement de l’influence des pensées et des croyances et donc de la dimension mentale.

Le vide est l’ultime réalité de notre être essentiel tandis que le plein est l’ultime réalité du personnage. Voilà les deux repères essentiels à connaitre afin de savoir où l’on se trouve. La réalité de l’un permet la réalité de l’autre mais tout en coupant l’accès aussi à sa réalité essentielle car c’est seulement à travers l’illusion du personnage qu’il peut expérimenter sa réalité.

L’idée quand on comprend se fonctionnement est de dépasser l’illusion du personnage et donc du champ mental qui l’alimente, pour retrouver l’essence de qui nous sommes réellement mais pour cela il faut s’ouvrir à la réalité du vide qui seule pourra nous aider à transcender toutes les couches du mental qui nous assiègent sans cesse.  Nous ne sommes pas cela et ceci est la seule ouverture possible pour faire l’expérience de ce que nous sommes réellement.

Partagé par les Chroniques d’Arcturius

https://arcturius.org/le-vide-est-lultime-realite/