1-Lectures du mois

La technique de l’entonnoir de décisions

Par Christophe Guillaume

Cette technique m’est venue d’un de mes professeurs de français de lycée, il était très gentil et très impliqué dans nos orientations professionnelles, même souvent plus impliqué que nous si l’on peut dire… 

Dans cette période souvent de doutes, de choix, de stress, il avait toujours le bon mot, à la fois pour nous détendre, nous déculpabiliser, nous faire rire, mais aussi pour nous aider à prendre les bonnes décisions, à opérer les justes prises de conscience.

Un jour, il nous a fait part de cette technique de l’entonnoir de décisions (comme il l’appelait, mais je ne suis pas certain que ce soit son vrai nom sociologique peu importe), et j’avoue à la fois avoir été bluffé par sa simplicité et sa pertinence (comment ne pas penser soi-même à une technique si simple et efficace ?), je suis persuadé qu’elle a pu aider beaucoup de ses lycéens à l’époque, et qu’elle peut d’ailleurs encore aujourd’hui aider beaucoup des adultes que nous sommes !

Le principe d’un entonnoir est on ne peut plus simple : on part d’une base large, et celle-ci se rétrécit en forme de cône jusqu’au goulot d’étranglement qui représente la base finale que l’on veut obtenir!

Il est très intéressant de superposer cela à nos différents cheminements de pensée, car cette méthodologie peut aider beaucoup à faire le tri dans son mental, et donc à faire ses choix…

Comment utiliser en pratique cet entonnoir de décisions ?

Supposons que vous ne sachiez pas quel tournant donner à votre vie actuellement, que les choses s’embrouillent dans votre esprit dès que vous y pensez, et que vous ne sachiez pas réellement quoi faire, quand ou comment le faire, etc.

Prenez une feuille de papier et un crayon, et pendant une semaine, vous allez noter dessus absolument toutes vos idées, tous vos projets que vous aimeriez réaliser, toutes les choses que vous jugez importantes de faire, de vivre, d’avoir…

Cette liste est évidemment propre à chacun, certains pourraient noter des projets tels que : je veux trouver un travail ou un amoureux, fonder une famille, avoir des enfants, m’acheter une maison, mieux utiliser mon temps, avoir plus d’argent, manger un bon gâteau au chocolat, faire des promenades, etc.

Ne vous jugez pas sur les points que vous notez, prenez absolument tout ce qui vient, du plus important au plus futile (qui pourra avoir son importance ultérieurement), du moment que les choses ont une résonance importante en vous.

A la fin de la semaine, le but du jeu avec cette liste sera de la diviser par 2, en agglomérant les différentes choses qui peuvent l’être, en leur trouvant des dénominateurs communs, et en formant une phrase plus longue !

Cela n’est pas toujours évident, mais on voit que des traits arrivent à se tracer entre différents projets, par exemple dans les points que j’ai évoqués, les phrases créées pourraient être :

+Je veux trouver un amoureux, fonder une famille, avoir des enfants dans une belle maison et préparer de bons gâteaux au chocolat pour ma tribu

+Je veux mieux utiliser mon temps et trouver un travail me permettant de faire des balades et pour avoir plus d’argent pour m’acheter ma maison

Bref, plein de combinaisons sont possibles, c’est à vous de les trouver ! ici on voit par exemple que les 2 pôles qui se dégagent tournent autour de l’importance du foyer, au sens de la Maison 4 et de la sphère socioprofessionnelle au sens de ce que l’on pourrait trouver dans la Maison 10.

À supposer que vous ayez 100 idées sur votre feuille au départ, le but est de les réduire au maximum pour constituer le minimum de pôles d’attraction, de passer à 50 noyaux d’idées, puis 20 concepts, et pourquoi pas au final à, entre 2 et 5 grands pôles, qui constitueront vos axes de vie principaux !

Normalement à la fin de l’exercice, vous devriez avoir un schéma en entonnoir qui vous aura permis de clarifier vos attentes, vos espoirs, vos envies.

Je me souviens que pour moi ce qui était ressorti à l’époque du lycée était déjà notamment la liberté, l’indépendance, ainsi que d’avoir du sens à ce que je ferai… et cela s’est bien vérifié par la suite ! 

C’est une technique qui est aussi intéressante à croiser avec ce que j’évoquais sur la Via Negativa précédemment, où vous pouvez d’ailleurs croiser un entonnoir de décisions « négatives », avec justement les idées de ce que vous ne voulez surtout pas, pour là aussi au final obtenir les principaux pôles de répulsion, où vous savez que quoi qu’il en soit vous devez aller dans la direction directement opposée inverse.

Source: https://passion-astrologue.com/